Comment gérer efficacement le changement dans son entreprise ?

entreprise

Tout changement au sein d’une entreprise peut être source de conflits si le dirigeant ne sait pas comment bien le gérer. Seule l’adoption d’une stratégie rigoureuse, finement pensée et élaborée peut vous permettre d’arriver au bout de vos objectifs sans perdre de plumes sur la route. La clé d’un changement réussi passe par l’adhésion des collaborateurs, qui deviennent alors acteurs du changement. Mais comment manager une équipe qui fait face à une mutation ?

La gestion des changements dans l’entreprise

Quand vous vous fixez des objectifs à atteindre, il faut souvent mettre en place un changement au sein de votre entreprise. Cette évolution doit être menée à bien pour ne pas perdre de temps et d’énergie à régler des problèmes circonstanciels ou collatéraux qui nuisent à votre activité, ou pire, à renoncer à votre projet.

L’astuce pour éviter les écueils consiste à se servir d’un outil innovant de change management qui vous permet d’animer et de sauvegarder la performance de vos équipes et réseaux. Les solutions dédiées concernent tous les acteurs de la transformation, comme les ambassadeurs, les managers de proximité, les utilisateurs finaux, le top management, etc.

Qu’il provienne du développement fulgurant de votre activité ou en vue d’un nouveau départ, vous devez maintenir votre enseigne à une bonne position sur le marché, et rester toujours réactif face aux évolutions de celui-ci. C’est la raison pour laquelle, même s’il est souvent source de conflits, un projet de changement doit être mis en place et parfaitement géré.

Les impacts des changements sur l’entreprise

Si certains changements sont bien accueillis, car considérés comme de bonnes nouvelles, d’autres provoquent de véritables bouleversements dans l’entreprise. Ce peut être le cas pour l’arrivée d’un nouveau chef par exemple, dont la venue fait craindre des chamboulements chez les collaborateurs. Ils vont en effet se demander quels changements celui-ci peut apporter alors qu’il ne connaît encore rien à leur univers de travail.

Dans ce cas, le change management doit se focaliser sur les collaborateurs et les partenaires de l’entreprise pour éviter tout problème. Un dialogue doit être instauré pour éviter au nouveau responsable le risque d’être confronté au rejet interne, qui peut être source de démotivation, de résignation voire même de démission.

L’image de marque de l’enseigne peut en prendre un coup, aussi bien au niveau de la e-réputation que sur le climat familial des salariés, ce qui se répercutera dans l’ambiance de travail, et donc, dans les performances de l’entreprise.

Les règles à appliquer pour réussir sa politique de changement

En amont du déploiement du changement en lui-même, assurez-vous donc de son utilité, s’il répond bien aux besoins définis pour le développement de votre entreprise.

Prenez en compte l’avis de ceux qui y ont contribué et de ceux qui seront impactés directement ou indirectement. La solution envisagée ou le changement à mettre en place doit avoir la forme d’un plan d’action intégrant les objectifs à atteindre, les moyens d’y arriver, leur planification, les risques et objections pour l’entreprise, etc. C’est seulement après que vous pourrez le lancer en diffusant l’information et la compétence de ceux qui vont y participer.

Ce que doivent faire les managers pour réussir le changement

En tant que manager, vous devez communiquer sur le changement imminent.

Vous devez aussi donner la parole à vos collaborateurs, demander leur avis et répondre à leurs questions.

Dans un premier temps, les réticences ou les réactions négatives peuvent en effet provenir de la peur de l’inconnu. Il vous faut les rassurer, les convaincre et les impliquer dans votre projet. Une fois leur adhésion remportée, vos équipiers participeront activement à l’évolution, qui sera alors perçue comme positive et non plus comme effrayante.