Comment ouvrir sa boulangerie ?

Qu’il s’agisse d’une reconversion ou d’une diversification de patrimoine et d’investissement, ouvrir sa propre boulangerie est aujourd’hui une affaire qui attire de plus de plus les particuliers. Cependant, se lancer dans cet univers n’est pas une décision qui se prend à la hâte. C’est pourquoi il est crucial de prendre en compte différents points afin que l’établissement puisse être fonctionnel.

Définition du projet

Pour être légalement qualifié en tant que boulangerie, il est obligatoire pour votre établissement de vendre au détail tous les produits tels que les pains et les viennoiseries. La réalisation des produits devra également être faite par vos soins à savoir la pâte, la fermentation et ainsi que le façonnage et la cuisson. Il est également obligatoire que tout cela soit réalisé sur place dans le laboratoire de votre boulangerie. Faites attention, dans le cas où votre enseigne se procure le pain d’un autre boulanger pour ensuite le revendre, il vous sera interdit de poser l’enseigne boulangerie du fait que votre activité sera ce qui s’appelle « dépôt de pain ».

Il est également important de connaître les trois types de boulangerie dont la vôtre pourra être qualifiée. Il y a la boulangerie commerciale, la boulangerie à la fois artisanale et commerciale lorsque l’enseigne revend des produits parallèlement avec ses productions, et enfin, il y a la boulangerie artisanale quand les activités se limite à la fabrication de pain.

Les démarches administratives

Lancer sa propre boulangerie exige certaines démarches administratives. La première étape sera donc de choisir un statut juridique. Pour le définir précisément, vous pouvez vous poser des questions comme : s’agira-t-il d’une entreprise qui sera séparée du patrimoine personnel ? Est-ce que le projet sera autofinancé ou en partenariat ? Quel est le régime fiscal que vous souhaitez appliquer ? En trouvant les réponses à ces questions, vous saurez précisément si votre boulangerie sera une SARL, une EURL, une SA ou une SNC. Afin de pouvoir ouvrir votre activité, il est obligatoire que vous l’inscriviez au répertoire des métiers pour une immatriculation.

L’acquisition des équipements

L’achat de matériels de boulangerie, essentiels à la production et à la vente des produits, est une étape fondamentale pour le lancement d’une boulangerie. Cependant, il faut noter que cette étape représentera la plus grosse partie du budget, essentiellement l’acquisition du four, élément incontournable pour la cuisson des produits. Puis s’en suivra le pétrin, la chambre de pousse, les différents accessoires, les armoires réfrigérées, les vitrines réfrigérées, la machine à caisse et bien d’autres éléments essentiels au bien fonctionnement de l’établissement.