Comment réagir face à l’absentéisme en entreprise ?

Comment réagir face à l'absentéisme en entreprise ?

Si le taux d’absentéisme en entreprise était de 4,59% en 2016, ce chiffre est passé à 4,72% l’année dernière. Cette tendance devrait se poursuivre en 2018. Pour endiguer ce phénomène, les dirigeants de sociétés doivent prendre certaines mesures. Avant d’élaborer un plan d’action, il convient toutefois de connaitre les causes des absences répétées des collaborateurs.

L’absentéisme en entreprise : un vrai fléau

Plusieurs facteurs peuvent favoriser l’absentéisme en entreprise. Néanmoins, les collaborateurs justifient leurs absences par une maladie dans 80% des cas. Concernant les vraies raisons, les spécialistes estiment que cela est souvent lié à l’ambiance de travail. Des conflits interpersonnels ou encore une politique managériale inadaptée peuvent encourager les employés à s’absenter de manière inopinée. Les dirigeants peuvent alors assouplir le règlement afin de réduire le nombre d’absents. Malheureusement, résoudre ce type de problème n’est jamais une tâche facile. D’où l’intérêt de solliciter des experts. 

L’absence d’un salarié peut lourdement affecter les performances d’une société. Si aucune mesure n’est prise, cela pourrait pousser les autres collaborateurs à exiger un congé ou même à démissionner. Ceux qui sont présents devront assurer l’intérim de leurs collègues absents. À terme, cela risque d’affecter la motivation des meilleurs éléments. Une politique RH claire doit être mise en place pour éviter cette situation.

Quelles mesures prendre pour lutter contre l’absentéisme en entreprise ?

Pour ce qui est de l’environnement de travail, il est important de mener des études afin de trouver la vraie source du problème pour mieux élaborer une stratégie de riposte. Il sera surtout question d’améliorer les conditions de travail et de mettre en place un plan de carrière dans le but de booster la motivation des collaborateurs.

Pour lutter contre l’absentéisme de confort, il existe désormais une solution efficace. Celle-ci consiste à vérifier la réalité d’un l’arrêt de travail pour un salarié. Pour cela, il sera nécessaire de réaliser une contre-visite patronale. Généralement, le représentant du personnel devra désigner un médecin mandaté par l’employeur. Ce praticien auscultera l’ensemble des employés périodiquement. De plus, il aura aussi pour mission de confirmer l’état d’incapacité de salarié à travers un examen médical. Cette auscultation pourra être effectuée au domicile de la personne absente. Cette démarche est tout à fait légale et conforme au Code du travail.

Solliciter un médecin pour ce type d’intervention est désormais bien plus simple. Il existe en effet des agences qui se spécialisent dans ce domaine, comme verilor.fr. Ces structures proposent un contrat de prestation clé en main. Les contre-visites ne visent pas uniquement à identifier les absentéistes notoires. Elles permettent d’optimiser la gestion de l’entreprise. Au terme de l’examen, le spécialiste va indiquer le nombre de jours de repos. Le département RH saura exactement quand l’employé retournera à son poste. En attendant, les responsables pourront nommer un intérimaire ou dénicher un remplaçant temporaire.