L’ergonomie au travail, une solution pour améliorer la performance des salariés

L’ergonomie au travail

Selon une étude, 80% des entreprises ont évalué des dangers professionnels concernant leurs salariés. Toutefois, un quart d’entre elles disent n’avoir réalisé de plan d’action sur l’évaluation des risques professionnels.

Un document obligatoire depuis 2001 et qui doit être renouvelé chaque année. Le bilan est sans surprise, car on récence un nombre important d’accidents de travail. De nos jours, l’avis d’un salarié sur ses conditions de travail est capital. En effet, celui-ci peut travailler ailleurs si l’entreprise ne répond pas à ses attentes. Pour éviter un turn-over élevé, un employeur doit investir sur l’ergonomie.

Ergonomie

L’ergonomie au travail est capitale. Pourquoi ? Car elle préserve la santé du salarié et facilite son travail. Résultat, il est motivé, créatif et cela facilite les échanges entre salariés. En revanche, un employeur négligeant ce facteur aura des impacts négatifs sur son environnement :

Apparition de troubles musculo squelettiques

Dans un monde de plus en plus connecté, le salarié 2.0 passe beaucoup de temps sur ses écrans. En effet, il reste en position assise pendant des heures. A la fin de la journée, il se sent épuisé et ressent des douleurs dorsales et/ou cervicales. Alors que le corps humain n’est pas adapté à cette position. Il préfère la position debout ! Les causes liées aux troubles musculo squelettiques peuvent être également provoquées par le stress ou par la répétition des tâches.

Taux d’absentéisme et turn over

Le taux absentéisme et le turn over sont des indicateurs décrivant l’ambiance au travail. Si ces indices sont élevés ce n’est pas bon signe. Cela sous-entend que l’entreprise fidélise mal ses employés. Du coup, un salarié insatisfait partira à la moindre opportunité. L’employeur doit s’alarmer et réaliser un audit pour détecter les signes d’insatisfaction.

Améliorer l’ergonomie au travail

Pour améliorer le bien-être des salariés, il est important de faire un audit. Après avoir récolter toutes les informations liées à la sécurité et à la santé, l’employeur doit mettre en place un plan d’action pour aider les salariés à travailler dans de meilleures conditions. Il existe plusieurs moyens :

Formation sur les risques et prévention au travail

Pour réduire les risques professionnels, l’employeur peut faire appel à un organisme spécialisé dans la santé et dans la sécurité des entreprises. Les objectifs de la formation sont les suivants :

  • Apprendre aux salariés d’agencer leur poste de travail
  • Mettre en pratique les principes de l’ergonomie au bureau
  • Avoir une meilleure hygiène de vie

Durant la formation, le salarié sera informé des troubles musculo-squelettiques ainsi que des pathologies en France. Il s’entrainera à effectuer les gestes corrects. Tout cela passera par des mises en situation et des méthodes pédagogiques.

En investissant dans du mobilier ergonomique

En investissant dans ce type de mobilier, l’employeur aura une longueur d’avance sur ses concurrents. En effet, ses équipements sont bénéfiques pour les employés et pour une entreprise. Par exemple, si l’employeur acquiert une solution assis debout, son utilisateur peut alterner ses postures. Ainsi, il améliorera sa santé physique, ses performances et son bonheur. L’employeur peut aussi investir sur des sièges ergonomiques,  car ce type de matériel permet de prévenir les risques liés aux TMS.