Phénomènes ESD : définition et conseils pour les éviter

Phénomènes ESD : définition et conseils pour les éviter

Une ESD se réfère à une décharge électrostatique causée par le transfert d’électricité statique d’un objet à un autre. La charge électrique peut se former par friction et séparation entre deux matériaux différents, par exemple marcher sur un plancher en matériau synthétique, porter des vêtements synthétiques qui font friction sur le corps, déplacer de boîtes en plastique.

Les phénomènes ESD se produisent lorsqu’il y a peu ou trop d’électrons sur la surface d’un corps et, par conséquent, la structure atomique concernée peut être à charge électrique positive ou négative.

Les corps électrifiés présentent sur leur surface un potentiel ESD et peuvent influencer les corps voisins et/ou contigus à travers le champ électrostatique généré.

Cet aspect peut représenter un risque important dans de différents processus de production, qui se sont de plus en plus développés, grâce à l’évolution technologique et à la miniaturisation.

Problèmes dans le domaine industriel liés aux phénomènes ESD

Les phénomènes ESD ont de fait influencé les processus industriels concernés par la sécurité. 

Les problèmes principaux dus à l’ESD étaient autrefois liés à la possibilité d’amorçage et, par conséquent, d’explosion selon la nature du produit utilisé dans les processus de production.

Nous pouvons entrer davantage dans les détails. Quand une augmentation anormale de la tension se produit par rapport à la valeur normale de fonctionnement, on se trouve en présence d’une surtension.
Les surtensions produisent des effets négatifs, en particulier dans les isolants des composants et dans les appareillages électriques. Leurs origines peuvent être internes et donc dues au fonctionnement du circuit électrique, ou externes.

Les secteurs industriels les plus sensibles aux problèmes dus à l’ESD

Initialement les secteurs industriels traditionnellement concernés par les phénomènes ESD étaient ceux exposés à l’attraction des matériaux et des poussières, tels que le secteur militaire, chimique et textile : ils étaient généralement pris en gestion à travers l’application de systèmes actifs (équipements de ionisation). 

Ensuite le problème revenait à la phase de conception pour la plupart des moyens de transports réalisés pour le domaine aéronautique et spatial.

Au début des années 60, avec l’avènement de l’industrie électronique, le phénomène de l’ESD est devenu extrêmement critique, pour ce qui était des phases de conception ainsi que de manipulation et manutention.

Aujourd’hui on utilise de plus en plus les matériaux plastiques thermoformés avec lesquels on peut obtenir des équipements pour la manutention de produits électroniques ayant des caractéristiques différentes selon l’utilisation et l’application du produit demandé : conducteurs, dissipateurs ou antistatiques.

Roues industrielles antistatiques et conductives

Parmi les composants auxquels veiller par rapport aux phénomènes ESD il y a certainement aussi les roues industrielles. C’est pourquoi on parle de plus en plus souvent de roues conductives, antistatiques et ayant une résistance électrique spécifique, afin d’éviter les problèmes dus aux charges électrostatiques.

Ces types spécifiques de roues sont des éléments dissipatifs des charges électrostatiques essentiels et indispensables : ces roues ont une fonction double :

a) empêchent la formation de charges électrostatiques sur le corps de la personne, malgré ses mouvements.

b) assurent la dispersion au sol de l’électricité statique pouvant s’être accumulée sur le chariot ou sur l’équipement employé.

Les roues industrielles antistatiques et conductives les meilleures