Tout savoir sur les statuts de la SASU

Si la Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU) reste un choix prisé par bon nombre d’entrepreneurs indépendants, c’est en raison de la sécurité qu’elle leur procure. En outre, dès lors que les limites avantageuses de l’auto-entreprise sont dépassées, ce statut comporte certains avantages tant sur le plan fiscal que social. Vous envisagez d’opter pour cette forme juridique ? Dans ce cas, découvrez les spécificités de la SASU

Quels sont les avantages de la SASU ?

Avant de vous lancer dans la création de votre société, il est utile de chercher à tout savoir sur les statuts de la SASU. L’atout majeur de la SASU, c’est la grande souplesse dont bénéficie l’entrepreneur pour gérer son entreprise. Cette forme juridique est très indiquée pour les projets qui ont un potentiel de développement élevé. 

Un tel statut donne à l’actionnaire unique l’opportunité d’attirer de nouveaux associés dans la société. Cela se fait au travers de la cession d’actions ou de l’augmentation du capital social. La SASU permet en outre d’obtenir des investissements grâce à la levée de fonds qui entraînera nécessairement une hausse du capital. 

Par ailleurs, le président d’une SASU peut jouir des avantages découlant du régime général de la sécurité sociale. En effet, son rôle est comparé à celui d’un cadre. Autrement dit, le il bénéficiera de la même protection sociale que son personnel.

Qu’en est-il des inconvénients ?

S’il est vrai que l’option de la SASU est avantageuse à bien des égards, il n’en demeure pas moins que ce statut comporte quelques inconvénients. En effet, le président de l’entreprise profite certes d’une couverture sociale semblable à celle de ses employés, mais cette couverture a un coût élevé. Par conséquent, les charges sociales seront plus importantes que dans le cas d’une Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL). 

Quelles sont les autres particularités de la SASU ?

En matière de choix d’une forme juridique, il est nécessaire de mettre en avant le volet pratique. En d’autres termes, il faut peser le pour et le contre pour opter pour le statut le plus adapté à vos besoins. S’agissant des types d’apports en SASU, on distingue les apports en numéraire (argent) et ceux en nature (biens corporels ou incorporels).

La nomination du président de la SASU se fera par les statuts ou par un procès-verbal. En principe, l’actionnaire unique se désigne lui-même président. Toutefois, il est possible de choisir un président différent surtout lorsqu’on envisage la création d’une filiale.