Catégories Entrepreneuriat

Bilan comptable : présentation et analyse


Une bonne gestion de la comptabilité est tout simplement indispensable au sein d’une société : SAS, EURL, etc. Qu’est-ce que c’est ? Comment analyser correctement le bilan comptable d’une entreprise ?

La comptabilité permet de réunir, coordonner et vérifier toutes les données financières d’une entreprise. Sa mise en place est nécessaire d’un point de vue juridique et garantit la bonne gestion de votre activité.

En quoi consiste le bilan comptable ?

Le bilan comptable se présente comme un document normalisé qui aide à déterminer la situation financière d’une entreprise. Le contrôle s’effectue à la date ou prend fin d’une période fiscale ou l’exercice (en une année).

En France, chaque année, l’administration demande à une entreprise de fournir ce document qui appartient à la liasse fiscale. Il se présente avec le compte de résultat.

Le principe s’avère assez simple, le montant des ressources doit correspondre au montant des dépenses. Pour atteindre cet objectif, l’expert-comptable recourt à des méthodes particulières. Il peut expliquer les faits dans un tableau divisé en 2 colonnes : la première colonne contient les actifs et la seconde colonne dispose les passifs.

L’importance du bilan comptable

L’établissement du bilan comptable permet à l’administration française de vérifier la création d’une entreprise et le développement des services.

Pour les acteurs extérieurs

Le registre des entreprises et la fiscalité vérifient d’où viennent les apports et les capitaux propres employés par un organisme. Avec la comptabilité, ce contrôle demeure moins compliqué.

Lors du développement d’une PME, l’entrepreneur demande des investissements à l’extérieur. Avant de signer un contrat, les investisseurs et les organismes financiers se focalisent sur ce dossier. Ils dédient par la lecture des données présentes dans le tableau si un éventuel financement ne lui fait pas encourir des risques.

Certains acheteurs potentiels contrôlent le bilan comptable avant de passer à l’acte. Ils évaluent la santé de l’entité.

Pour les sociétés

Les organismes profitent de plusieurs bienfaits du bilan comptable.

Ce procédé les aide à gérer l’argent au sein des services. Où va cette somme ? Les jeunes entrepreneurs ne se posent plus cette question. La répartition des capitaux reçus dès le début de l’exercice devient simple.

Concernant le développement de l’entreprise, ce bilan aide à analyser ses points forts et ses points faibles.

La réalisation d’un bilan comptable

Les pièces justificatives à inclure dans le dossier

Dans le dossier se présentent les pièces justificatives comptables comme les factures avec TVA, les relevés bancaires, les bulletins de paie, etc.

Ces pièces doivent être enregistrées constamment dans un logiciel comptable. Selon la loi, chaque organisme doit s’assurer à ce que sa comptabilité soit à jour.

Saisir et classer toutes ces pièces semble difficile. Afin de limiter le retard durant la période fiscale, les entrepreneurs engagent des experts.

Pour éviter la chasse aux factures qui prend du temps au moment de la clôture des bilans, effectuez un rapprochement bancaire quotidien de vos comptes. Vous pouvez confier cette mission à votre expert-comptable ou à un professionnel extérieur.

Les normes comptables à respecter

L’écriture comptable exige le suivi des normes en vigueur. La loi impose à l’expert-comptable d’ajouter des indications qui prouvent chacune des opérations. Cela inclut les sommes, les dates, les numéros de compte

L’utilisation d’un logiciel en ligne présente plusieurs atouts. Il suffit de déposer les dossiers comptables comme les factures dans l’outil sur un ordinateur ou un Smartphone. Les dossiers se classent dans le coffre-fort électronique de l’entreprise. Ce dernier dispose un niveau de sécurisé élevé. L’entrepreneur et le comptable disposent un accès à l’archive et peuvent y apporter des modifications.

L’Actif et le Passif : les éléments exposés dans le bilan comptable

Le bilan comptable expose le patrimoine d’une entreprise en deux parties : les actifs (les apports) et les passifs (les dépenses).

Que contient l’Actif ?

En comptabilité, l’Actif, dans la partie gauche du tableau, contient le patrimoine de l’entreprise. Cela concerne les ressources qui sont classées par ordre de liquidité.

  • En haut se situent les actifs immobilisés. Ce sont des éléments à utiliser de manière durable pour développer la production ou le service de l’entreprise. Il s’agit des locaux, des machines employées pour l’exécution de la production, des terrains …
  • Les actifs circulants se trouvent aussi dans cette partie. Ils concernent les possessions de la société qui se transforment durant l’exploitation. Les stocks, les acomptes … y figurent.
  • L’expert-comptable y ajoute les disponibilités : les montants à disposition dans les banques et les espèces dans la caisse.

Que contient le Passif ?

Situé dans la partie droite du tableau, le Passif en comptabilité concerne l’origine du patrimoine de l’entreprise. Ce sont les différentes sources de financement.

  • Les capitaux propres figurent sur le Passif du bilan comptable. Ce sont les apports des actionnaires et les réserves. Le résultat net ou le bénéfice généré au cours du précédent exercice s’y ajoute.
  • Les différentes provisions pour les risques et les dépenses appartiennent également au Passif. Leur montant s’avère indéterminé et varie.
  • Toutes les sociétés accumulent des dettes. Elles se situent en bas du tableau dans la colonne du « passif exigible ». Il peut s’agir des dettes sur le long terme et des dettes sur le court terme comme les salaires, les impôts, etc.

Les comptes de régularisation : indispensables dans les deux parties

En bas de chaque partie se situent les comptes de régularisation. Ils exposent les régularisations réalisées pour la clôture de l’exercice comptable qui augmentent le résultat en Actif (dépenses constatées en avance) et qui diminuent le résultat en Passif (facture client payée à l’avance).

Comment analyser un bilan comptable ?

La meilleure façon de mieux analyser le bilan comptable d’une entreprise, c’est de contacter un professionnel. L’expert-comptable effectue un audit d’acquisition selon les normes, afin de limiter les risques d’erreur ou d’omission.

L’importance de l’équilibre financier

L’équilibre financier figure comme la notion clé de la comptabilité. C’est très facile à comprendre, le principe est que chaque emploi dispose sa propre source de financement. L’Actif immobilisé ou « bien durable » provient des apports sur le long terme.

Le BFR ou Besoin en Fonds de Roulement

Le Besoin en Fonds de Roulement provient d’une comparaison entre les Actifs et les Passifs sur le court terme. Pour procéder au calcul, vous devez enlever de l’actif circulant le passif circulant.

  • Si le BFR s’avère positif, les apports à court terme ne peuvent pas couvrir les besoins à court terme. L’entreprise doit recourir à un financement des apports à long terme ou FR (Fonds de Roulement).
  • Si le BFR est négatif, ce besoin d’exploitation ne s’implique plus.

Le FR ou Fonds de Roulement

Le FR présente le montant dont dispose une entreprise pour assurer le paiement des fournisseurs et des travailleurs. Il inclut toutes les charges liées au fonctionnement des services.

Au début de l’activité, le capital constitué au moment de la création d’entreprise reste la seule ressource en FR jusqu’à ce que les clients rémunèrent.

Si le calcul du FR s’avère négatif, cela montre la sous-capitalisation de l’exercice. Les apports stables au sein de l’organisme n’arrivent pas à financer en entier l’actif immobilisé. La trésorerie nette subit les impacts d’une telle situation.

La trésorerie

Durant l’analyse du bilan, l’expert-comptable détermine en trésorerie les sommes d’argent à la disposition de l’agence en caisse et dans la banque.

La trésorerie tient en compte le capital pour le démarrage de l’activité et l’entrée d’argent au sein de l’entreprise.

Pour réaliser le calcul de la trésorerie, il suffit de soustraire le BFR du FR.