Catégories Métiers et formations

Définition de la formation professionnelle


Le fait de se former est indispensable pour être bien prêt à entrer dans le monde professionnel. Il en existe différents types, mais nous tenons à vous parler plus en détail de ce qu’on entend par « formation professionnelle ».

Formation professionnelle : qu’est-ce que c’est ?

La définition

Il s’agit d’une formation qui va vous permettre d’acquérir un savoir-faire et des compétences spécifiques utiles pour l’exercice d’un métier bien précis. Traditionnellement, cette formation s’associe à ce que l’on appelle « apprentissage d’un travail ». Ce dernier se focalise un peu plus sur la pratique et les techniques en rapport avec la carrière en question.

Qui est concerné ?

Une formation professionnelle peut être accessible à un adolescent souhaitant se former pour un métier précis. Elle s’effectue au sein d’un centre de formation d’apprentis, des lycées techniques ou professionnels. Les étudiants peuvent recevoir en alternance des enseignements professionnels, technologiques ou généraux.

En tant qu’adulte, vous pouvez également effectuer une formation professionnelle, si vous voulez élargir vos compétences, vos connaissances et vos aptitudes professionnelles. Cela vous permettra de vous orienter vers un nouveau métier, évoluer dans votre carrière en cours, ou faire élever votre qualification. Une formation personnelle continue permettra aux demandeurs d’emploi ou aux employés d’avoir plus d’avantages. Si vous êtes salarié, votre formation peut être sous l’ordre des organismes employeurs, ou de votre propre gré.

La formation professionnelle : les deux types

La formation initiale

Elle englobe l’apprentissage, l’enseignement supérieur et l’enseignement professionnel. La formation professionnelle initiale s’adresse notamment aux apprentis, aux universitaires inscrits à une école professionnelle professionnalisante et aux jeunes sous statuts scolaires.

Concernant les enseignements professionnels, ils s’effectuent dans des lycées professionnels. Le but des parcours est de vous préparer pour l’obtention d’un Bac pro, un Certificat d’Aptitude professionnelle (CAP), ou un Brevet de technicien supérieur (BTS).

Si vous êtes universitaire, vous pouvez également suivre ces études formatives. Il faut juste que vous alliez suivre des filières assez courtes vous préparant à une vocation professionnelle. Vous obtiendrez ainsi un Diplôme Universitaire Technologique (DUT) ou un BTS. 

La formation continue

Elle est réservée aux demandeurs d’emploi, aux chefs d’entreprise et aux salariés. Les modalités pour accéder à ces parcours peuvent varier en fonction de votre statut. Vous pouvez réaliser une formation professionnelle continue à votre initiative pour évoluer dans votre carrière tout en boostant vos compétences. Les organismes employeurs peuvent également vous demander de l’effectuer dans le but de maintenir une certaine compétence.

Si vous êtes supporté par un quelconque organisme collecteur agréé, cette formation vous serait très avantageuse, en tant que salarié.

Formation professionnelle initiale et continue : quelles différences ?

Puisque la formation continue est souvent considérée comme étant la suite de l’initiale, ces deux formations présentent des différences.

Les personnes concernées

Une formation initiale est destinée aux adolescents avec un statut scolaire et aux universitaires. Ainsi, l’on parle ici des jeunes adultes et des enfants en général.

Par contre, la formation continue s’adresse aux adultes ayant déjà terminé l’initiale. Ils sont déjà dans le monde du travail. Cette formation concerne ainsi les jeunes adultes, les chefs d’entreprise, les salariés et les demandeurs d’emploi.

Méthodes d’apprentissage et intervenants

Pour les parcours formatifs initiaux, nous parlons d’apprentissage dans son sens basique. Les jeunes concernés vont apprendre des compétences correspondant au système scolaire. Cette formation offre des connaissances adaptées à celles jusqu’au lycée, ou tout autre enseignement supérieur pour inculper les valeurs basiques d’un métier.

D’un autre côté, les formations continues vont dans un sens plus formateur. Les intervenants vont transmettre leur savoir-faire et leur savoir aux apprenants. Vous pouvez vous former :

  • À distance : il s’agit d’un « e-learning ».
  • En présentiel : au sein du centre de formation de vote choix.
  • Ou en téléprésentiel : dans ce cas, le formateur vous transmet son savoir via une échange visio.

Chaque salarié va avoir des acquis spécifiques utiles pour se reconvertir en termes de métier, ou pour faire évoluer des compétences. Vous pouvez parfaire votre expertise actuelle, et/ou découvrir de nouvelles compétences professionnelles.

Horaire et durées des formations

La formation initiale est un cursus de longue durée. Par exemple, si vous suivez un BTS, les formations vont vous prendre au moins 2 ans. Pour obtenir une licence, vous devez étudier pendant 3 ans. Quant aux concours, ils peuvent prendre 4 ou 6 années. Puis, comptez 5 ans pour obtenir un master, et 8 ans pour un diplôme de doctorat.

Par contre, une formation professionnelle continue ne dure plus aussi longtemps. Après tout, vous êtes déjà dans le domaine du travail. Votre formation va se spécialiser sur un domaine bien défini, et ne va durer que quelques heures dans la majorité du temps. La plupart du temps, ces formations se dérouleront en dehors des horaires de travail des salariés. Vous pouvez prendre un Congé Individuel de Formation (CIF) si vote formation professionnelle continue va durer de 1 à 2 ans.

Le prix des formations

En général, une formation initiale se dispense gratuitement. Cela n’empêche pas que certains établissements vous demandent quelques sous. Les écoles de l’enseignement supérieur et les établissements privés sont les plus concernés par une formation payante.

De son côté, la formation professionnelle continue est payante. Néanmoins, sachez que les frais ne seront pas à votre charge. Cela n’empêche pas que vous y participiez en partie dans certains cas. Si l’employeur de votre entreprise active le CIF ou le Compte Personnel de Formation (CPF), vous aurez droit à une action. Par contre, si vous êtes demandeur d’emploi, tournez-vous vers un contrat de professionnalisation. Salariés ou demandeurs d’emploi, tous deux peuvent recevoir de l’aide auprès du Conseil Général.

Enfin, les travailleurs indépendants, commerçants et artisans peuvent avoir recours :

  • Au Fonds d’Assurance formation des Professions médicales Libérales (F.A.P.-P.L.).
  • Au fonds interprofessionnel de la formation.
  • Ou à l’Association de Gestion du Financement de la formation des Chefs d’Entreprise (AGEFICE).

Les formations professionnelles : objectifs

La formation initiale a pour objectif principal l’obtention d’un diplôme par les jeunes étudiants. Mais la formation professionnelle continue aide les apprenants à avoir une Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) ou à parfaire leur connaissance. Les salariés, demandeurs d’emploi et chefs d’entreprise auront des qualifications et de nouveaux diplômes à la fin du parcours.

Les types de contrats

Le contrat d’apprentissage correspond à la formation initiale, tandis que celui de la professionnalisation est réservé à une formation continue. Vous aurez des apprentissages alternés :

  • Théoriques dans un centre de formation ou une école.
  • Et pratiques dans l’entreprise adaptée.

Formations professionnelles en alternance : les avantages

D’abord, si vous êtes étudiant, vous n’aurez pas à payer vos frais de scolarité. Les employeurs vont financer un organisme qui sera responsable de cela. Nous tenons à signaler que vous allez même être payé pour votre formation :

  • Pour un contrat de professionnalisation, obtenez les 55 à 100 % du SMIC.
  • Pour l’autre pour étudiants, gagnez 27 à 100 % du SMIC.

Si vous êtes étudiant, votre salaire va dépendre de votre situation, et surtout de votre âge. Ensuite, une telle formation va vous permettre de gagner de l’expérience, et vous fermer au métier de votre choix.

Concernant les avantages de l’entreprise, elle peut vous former selon leurs besoins en termes de compétences. Un stagiaire peut être formé correctement, avant d’être officiellement recruté. Enfin, le salaire d’un apprenti est inférieur par rapport à un employé en CDI. Payer votre formation de coûtera pas ainsi très cher à l’entreprise pour laquelle vous travaillez en tant que stagiaire.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

− 5 = 3