Catégories Services aux entreprises

Portage salarial : caractéristiques et fonctionnement


portage salariale

Vous avez décidé de chercher une alternative au statut de salarié, en vous lançant par exemple dans la création d’entreprise ? Vous voulez plus de liberté ? Sachez que vous pouvez opter pour le portage salarial qui allie la liberté de l’entrepreneuriat et la stabilité du statut de salarié.

Les évolutions dans le domaine de la technologie ont permis aux entreprises d’accélérer leur développement, mais rendent le monde du salariat de moins en moins attrayant pour les jeunes diplômés. Malgré la présence d’une certaine stabilité dans ce secteur, la lourdeur des obligations liées au statut de salarié entraînent une certaine réticence chez les jeunes actifs. Ces derniers privilégient la liberté de l’entrepreneuriat et optent rarement pour le statut de salarié.

C’est un monde dans lequel ils sont leur propre patron et ne répondent d’aucunes obligations vis-à-vis d’un supérieur hiérarchique. Toutefois, l’entrepreneuriat n’offre pas les mêmes garanties que le salariat. Les risques y sont plus élevés. C’est pourquoi le portage salarial se trouve être une solution idéale pour concilier les deux mondes. Il permet de bénéficier de la liberté d’un entrepreneur tout en gardant la couverture sociale d’un salarié.

Le fonctionnement du portage salarial

L’article  L1251-64 du Code du Travail donne une définition du portage salarial : « le portage salarial est un ensemble de relations contractuelles organisées par une entreprise de portage, une personne portée, et des entreprises clientes comportant pour la personne portée le régime du salariat et la rémunération de sa prestation chez le client par l’entreprise de portage ».

Pour faire simple, le portage salarial met en lumière trois acteurs principaux : l’expert, la société de portage (employeur) et les entreprises clientes. Dans cette relation triangulaire, l’expert va se faire embaucher par l’employeur pour effectuer des missions pour le compte des clients. L’expert sera libre de choisir les missions qu’il va effectuer chez le client.

Les entreprises de portage vont à leur tour rémunérer le consultant et lui octroyer une couverture sociale comme n’importe quel salarié.

Concrètement, le consultant va tout d’abord chercher une mission qui correspond à ses qualifications. Il va ensuite s’adresser à la société employeur pour que cette dernière héberge son activité. L’expert va donc signer une convention de portage salarial avec la société employeur. Ce document va fixer les modalités d’hébergement de l’activité de l’expert et matérialiser les obligations réciproques des parties. Le contrat de travail est signé à partir du moment où l’expert accepte une mission de la part des clients.  Cette signature emportera l’application des droits et des obligations réciproques des parties au contrat.

La facturation du portage salarial

La facturation met en lumière la relation entre le bénéficiaire de la prestation et les sociétés de portage. Cette dernière va facturer au bénéficiaire de l’expertise le montant  des honoraires convenu avec l’expert lors de la signature du contrat de prestation. Ces honoraires seront par la suite reversés à l’expert sous forme de salaire.

Le calcul du salaire dans le portage salarial

Le chiffre d’affaires généré par le porté va donc servir de base de calcul. Ils vont être déduite de ce chiffre d’affaires plusieurs charges. En effet, l’employeur doit cotiser pour le compte du salarié porté. De ce fait, les charges patronales vont d’abord être déduites de ce revenu généré par l’expert. L’employeur va payer les cotisations sociales pour que ses salariés portés puissent bénéficier d’une protection sociale. En sus, l’employeur va déduire de ce revenu, le coût de cet  hébergement. Ce coût est généralement de 10% du revenu HT des professionnels portés. En guise de salaire net, les professionnels de ce secteur vont bénéficier d’environ 50% du chiffre d’affaires convenu avec le bénéficiaire de la prestation.

Les caractéristiques avantageuses du portage salarial

Le portage salarial procure de nombreux avantages.

  • La protection par le salariat:

Le statut de travailleur procure à l’expert une certaine protection. Ce statut de travailleur lui permet de bénéficier des avantages sociaux et du régime de protection qui découle de ce statut de salarié (sécurité sociale, etc).

  • La liberté dans le choix des clients :

L’un des gros avantages du portage salarial est que l’expert peut librement choisir les bénéficiaires de son expertise. L’employeur n’a aucun pouvoir de décision concernant le choix de la clientèle.

  • La flexibilité du temps :

L’horaire de travail est très flexible. Il est libre d’aménager le nombre d’heures nécessaires à l’exercice de son activité professionnelle.

  • L’allègement de la gestion administrative :

Le domaine de la gestion administrative décourage beaucoup les entrepreneurs. Dans ce secteur, les obligations sociales, comptables et fiscales sont à la charge de l’employeur.

Comment choisir la société de portage salarial ?

Le choix de l’employeur est primordial. De nombreuses entités comme ABC portage ou Prium portage dominent le marché. Toutefois, il faut prendre en compte plusieurs paramètres avant de faire son choix.

  • Les finances de l’entreprise:

Il est important d’examiner la solidité financière de l’entité en question. Il faut toujours effectuer des vérifications sur les chiffres qu’elle communique.

  • La réputation de l’entité:

Il est important pour un expert d’avoir accès à des entreprises clientes de très haute renommée. Pour cela, la réputation de son employeur peut l’aider à conquérir ce genre de marché.

  • Les frais et le taux de gestion:

L’expert doit savoir le taux de gestion pratiqué par son employeur. Il doit aussi savoir les différentes retenues effectuées par l’employeur sur le chiffre d’affaires qu’il génère.

En résumé, le portage salarial se trouve être une innovation dans le monde du travail. Il combine les points forts de chaque secteur d’activité pour donner naissance à un régime hybride.