Catégories Entrepreneuriat

Quel est le principe du calcul du seuil de rentabilité ?


Entrepreneur, créateur ou repreneur d’activité, la connaissance du seuil de rentabilité s’impose. En comptabilité, ce dernier représente la somme minimum du chiffre d’affaires à acquérir pour s’assurer que le projet soit rentable. Il tient aussi en compte le « Point Mort » qui est le début de l’atteinte de l’objectif.

Pour réaliser le calcul du seuil de rentabilité, le chef d’entreprise ou l’expert-comptable suit une formule. Il additionne les dépenses fixes avec les dépenses variables pour déterminer le chiffre d’affaires réalisé. Comment réussir correctement le calcul ?

La définition du seuil de rentabilité

Le calcul du seuil de rentabilité consiste à déterminer à quel moment l’entreprise va générer des revenus qui couvrent les dépenses.

Cette étude s’implique dans ces moments :

  • Lors de la création de la société, l’entrepreneur établit son business plan. Sur les analyses, il ajoute le seuil de rentabilité. Cela lui permet de mettre en œuvre une stratégie de gestion efficace de la future entreprise.
  • Au sein d’une entreprise déjà existante, le calcul du seuil de rentabilité aide à la préparation de certains évènements. Par exemple, pour organiser une soirée qui promut de nouveaux articles, l’évaluation consiste à savoir le nombre de participants intéressés.

Comment interpréter le résultat ?

  • Si le seuil de rentabilité est dépassé, le résultat devient positif et l’organisme gagne en bénéfice.
  • Si le seuil de rentabilité n’atteint pas l’objectif, le résultat devient négatif et la société fait face à une perte.

Comment s’effectue le calcul du seuil de rentabilité ?

En compta, il existe plusieurs techniques pour calculer le Point Mort et le seuil de rentabilité d’une activité. La méthode la plus simple, c’est de définir le montant dépensé en plusieurs étapes.

Quel est le montant des charges fixes ?

Le prix des dépenses fixes ou CF reste constant. Il ne varie pas selon l’évolution de l’activité (loyer, salaires, taxes, …). Intégrez-y les amortissements à venir. Reportez le coût des amortissements du précédent bilan ou obtenez le devis exact auprès d’un cabinet d’expertise.

Quel est le montant des charges variables ?

Les dépenses variables ou CV diffèrent en fonction du développement de l’entreprise. Par exemple, l’entité peut doubler l’achat de produits à revendre si les clients en réclament plus.

Connues aussi comme « charges opérationnelles », les CV augmentent dès que le chiffre d’affaires s’accroît.

Quel est le montant du chiffre d’affaires prévisionnel ?

Le chiffre d’affaires prévisionnel correspond aux ventes envisagées. Avec le business plan, l’entrepreneur étudie le budget prévisionnel. Il focalise son analyse par un exercice de comptable qui dure un an.

Ce calcul aide à identifier le niveau du service de l’organisme sur le marché, il n’inclut pas le TVA. Pour faciliter la tâche, la prise en compte du chiffre d’affaires de la concurrence s’avère utile. Repérez les autres entités qui œuvrent dans le même secteur et tirez-en des renseignements.

Quelle est la marge sur coût variable ?

La marge sur coût variable désigne la différence entre les CV et les chiffres d’affaires. Elle permet de définir le profit réalisé par l’entreprise.

Pour obtenir la marge, l’expert-comptable doit soustraire les charges variables au chiffre d’affaires. Cela le conduit à trouver le taux de marge sur CV.

Le calcul final du seuil de rentabilité

L’évaluation du seuil de rentabilité se base sur les charges fixes et le taux de marge sur coût variable. Une fois la conclusion obtenue, le dirigeant peut évaluer le Point Mort une fois par an.

Comment calculer le seuil de rentabilité au début de la création ?

Avant la création du service, le dirigeant réalise des prévisions financières dans son business plan. Il ne connaît pas encore la somme exacte de son chiffre d’affaires. Le but de l’analyse est de l’aider à trouver cette somme et d’anticiper une méthode conséquente pour gagner de l’argent.

Il est possible de rechercher le Point Mort grâce au prix de vente unitaire moyen affiché dans le catalogue produit. Cette information remplace le taux de marge sur coût variable.

Par exemple, un pizzaïolo qui débute dans la vente de pizzas prend en compte le prix d’une pizza pour anticiper la marge.

Comment exposer le calcul du seuil de rentabilité ?

La présentation du Point Mort s’implique pour demander un prêt auprès d’un organisme financier ou obtenir du partenariat. Pour augmenter ses chances, l’idéal est d’exposer différemment le chiffre d’affaires prévisionnel et l’étude du marché.

Si l’étude présente l’activité dans les 3 prochaines années, calculez le seuil de rentabilité pour chaque année. Prenez en considération le nombre de jours travaillés. Cela consiste à expliquer la mesure factuelle du projet. Le banquier analyse si c’est en adéquation avec les idées, la réalisation, …

Les intérêts d’évaluer le seuil de rentabilité

Le but n’est pas d’avoir une bonne image face à la banque et aux collaborateurs. Ce calcul fait partie des outils qui facilitent la fixation de l’objectif à atteindre pour une période précise. Il permet à l’entrepreneur de créer un plan d’action adapté à ses attentes.

Dès qu’une modification survient sur la production de l’entreprise (recrutement, investissement, …), le gérant recalcule ce seuil. Le dirigeant se réfère au résultat pour prendre des décisions qui contribuent à l’équilibre du service.