Démarrer une activité professionnelle aux Etats-Unis : les conditions à remplir

Démarrer une activité professionnelle aux Etats-Unis : les conditions à remplir

Les États-Unis sont considérés comme une terre d’opportunités. Le continent américain occupe toujours une place importante dans l’économie mondiale. De nombreux Français envisagent de s’y expatrier pour lancer une activité professionnelle. Pour mener à bien ce projet, il convient toutefois de remplir certaines conditions et réaliser les démarches obligatoires.

S’expatrier et exercer une activité professionnelle aux États-Unis : l’essentiel à savoir

Pour s’expatrier et travailler aux États-Unis, il faudra se procurer certaines pièces. Le permis de séjour figure bien entendu en tête de liste.

Si la personne concernée a réussi à décrocher un poste dans une entreprise américaine, elle doit obtenir un visa H1B. Dans ce cas, l’employeur devra s’occuper de la majeure partie des démarches. Le futur expatrié doit uniquement fournir des pièces d’identité pour qu’une vérification soit effectuée.

Si le travailleur a été muté dans la succursale américaine d’une société, il devra se munir d’un visa L1. Les autorités compétentes vont évaluer la pertinence du transfert en examinant les qualifications de l’employé. Les responsables se pencheront notamment sur le parcours professionnel de l’intéressé.

Ces deux pièces seront valables pendant 2 ans et l’employeur peut les renouveler si besoin. Les titulaires de ces permis de travail peuvent se procurer une carte de résident permanent. Toutefois, il faudra remplir certaines conditions. 

Les peuples originaires des pays en bons termes aux États-Unis ont aussi la possibilité d’y créer leurs entreprises. Pour cela, il faut déposer une demande de visa E2. Cette autorisation permet d’exercer un métier de manière indépendante ou de fonder une société. Aux États-Unis, les franchises connaissent par exemple une popularité croissante.

Ouvrir une franchise aux États-Unis : un projet intéressant

Les États-Unis sont une vraie société de consommation où toutes les activités ont leur place. Les Américains peuvent être facilement conquis par un concept original. C’est pour cette raison que les chaînes de magasins y sont très populaires.

Ouvrir une franchise aux États-Unis constitue donc une excellente idée pour les expatriés. Concernant les démarches juridiques à accomplir, tout dépend de l’État dans lequel on souhaite s’implanter. Néanmoins, il est important de formaliser le projet avant de préparer son départ. D’ailleurs, cela sera nécessaire pour se procurer un visa E2. Les autorités compétentes exigent un business plan en bonne et due forme. Des experts vont examiner ce document. La délivrance du permis de séjour dépendra principalement de la pertinence de l’étude et des clauses du contrat de franchise.

Afin de mener à bien son projet, il faudra se rendre aux USA pour collecter des informations. Tout le monde peut organiser un voyage d’affaires en moins d’une semaine. Il faudra simplement obtenir son esta site officiel en ligne. Il s’agit d’un visa électronique destiné aux ressortissants des pays signataires du programme d’exemption de visa. Bien entendu, les Français bénéficient de cette mesure.