Catégories Métiers et formations

Comment devenir cordonnier ?


Si vous êtes un grand passionné du cuir et tout ce qui va avec, le métier de cordonnier vous ira à merveille. En effet, de plus en plus de jeunes veulent se lancer dans ce travail passionnant de nos jours. Mais comment devenir réellement cordonnier ? Y a-t-il des études et formations à effectuer ? Faut-il avoir une certaine qualité pour exercer le métier ? Accrochez-vous, nous vous donnons tous les détails.

L’activité d’un cordonnier

En quelques mots, ce métier consiste à réparer des chaussures. Le cordonnier est un spécialiste indispensable dans la vie quotidienne. Il :

  • Change le talon des souliers.
  • Change les semelles.
  • Et répare toutes chaussures décollées.

En général, vous travaillez dans une boutique. Concernant les matériels que vous devrez manier, vous vous servirez d’une machine à coudre, d’un marteau, d’un fraiseur, des tenailles, etc. En pratique, vous devez d’abord accueillir votre client. Puis, vous allez estimer les réparations à effectuer sur l’objet concerné avant de proposer un coût s’il n’est pas fixe.

Sachez qu’un cordonnier ne fait pas que réparer une chaussure, il peut également s’occuper de tout ce qui est cuir. Vous pouvez ainsi être amené à réparer des gants, des ceintures ou des sacs à main.

Le métier de la cordonnerie peut être subdivisé en trois artisans :

  • Les cordonniers réparateurs travaillent en atelier. Ils réparent et prennent soin des outils en cuir.
  • Le bottier assure la création manuelle de chaussures de mode et classique.
  • L’artisan spécialisé en podo-orthésiste s’occupe des orthèses plantaires et des semelles pour garantir un usage confortable de chaque chaussure.

Enfin, nous avons les cordonniers multiservices qui s’occupent de :

  • La reproduction des clés.
  • La cordonnerie traditionnelle.
  • La réparation de bourrellerie ou de sellerie.
  • La gravure.
  • L’affûtage.
  • La réparation des maroquineries.
  • Etc.

Devenir cordonnier : qualités et formations

Puisqu’il s’agit d’une profession manuelle, vous devez effectuer un certain apprentissage en plus des qualités spéciales requises.

Les qualités d’un artisan

Avant toute chose, vous devez être passionné par le métier. Le fait de travailler le cuir nécessite une action minutieuse et beaucoup de rigueur. Il vous faut également de la patience et de la dextérité. Vous devez faire attention aux matériaux que vous maniez, il s’agit avant tout d’une profession d’art.

Si vous voulez vous différencier des autres cordonniers en devenant meilleur, soyez l’artisan qui détecte rapidement ce qui a besoin de coup de cire et de réparation. Pour pouvoir proposer un meilleur coût à votre travail, il vous faut franchise et fiabilité dans chaque jugement. 

Un cordonnier doit être disponible et bon commercial pour bien recevoir ses clients. Soyez attentif quand votre client vous explique les faits, et sachez le convaincre si besoin.

Devenir cordonnier : les études et formations

En plus de toutes ces qualités, vous devez bien sûr avoir les compétences et techniques nécessaires pour ce travail.

Les CAP (Certicats d’Étude Professionnelle)

Vous pouvez exercer en obtenant un Cap. Dans ce cas, vous avez le choix entre plusieurs options :

  • Cordonnier-Bottier.
  • Multiservices.
  • Chaussure.
  • Maroquinerie.
  • Vêtements de peau.
  • Sellerie générale.

Le niveau Bac Pro

Vous pouvez également faire partie des cordonniers grâce à un diplôme Bac Pro. Dans ce cas, optez pour les métiers du cuir avec option chaussures, il s’agit de la seule voie.

Le niveau BTS

Dans ce cas, vous aurez la chance d’approfondir encore plus l’art du métier de la cordonnerie. Vous pouvez ainsi poursuivre vos études en obtenant un BTS métier de la mode chaussure et maroquinerie.

Le Brevet de Maîtrise (BM)

Il s’agit du niveau le plus adapté aux jeunes qui rêvent de s’orienter ver l’autoentreprise. Pour ce faire, choisissez entre l’option réparateur et bottier.

Être cordonnier : emploi, salaire et débouchés

Si vous êtes débutant, vous serez rémunéré au SMIC. Les cordonniers travaillant à leur compte auront un salaire plus élevé. Si vous faites partie des meilleurs artisans, vous pouvez gagner 4000 €, voire même plus. Il y a 3 ans, un cordonnier moyen gagnait environ  2200 € brut par mois. Quoi qu’il en soit, votre salaire dépendra des clients que vous attirerez. Il dépend ainsi de votre renommée et de votre réputation.

Sachez que cet emploi ne s’ouvre pas à un grand nombre de débouchés. Cela ne vous empêche pas d’évoluer vers des postes plus payants. D’abord, l’autoentreprise peut vous permettre de gagner beaucoup. Mais au fil des années, votre expérience vous permettra d’effectuer une recherche et prétendre à un poste de chef d’équipe dans les ateliers industriels.

Si vous avez opté pour l’option « maroquinerie », vous pouvez évoluer plus facilement. Enfin, vous pouvez travailler dans le domaine du luxe pour travailler dans une maison de luxe. Il s’agit d’une alternative très intéressante, mais assez rare.

Devenir cordonnier : quelles écoles ?

Vous trouverez des écoles proposant une formation pour faire partie des cordonniers dans toute la France.

Pour les CAP, vous pouvez étudier dans des lycées privés ou des Lycées d’Enseignement Professionnel (L.E.P.). En tant qu’étudiant, il est également possible de réaliser un apprentissage auprès de son employeur. Quant aux adultes, vous pouvez vous former auprès de l’AFPA (Association pour la Formation Professionnelle des Adultes) ou obtenir des Certificats de Compétences Professionnelles (CCP) du Ministère de l’Emploi et du Travail.

Vous pouvez obtenir votre BTS en effectuant une formation auprès du CFA de Joué-Lès-Tours.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

+ 41 = 49