Catégories Entrepreneuriat

Agent immobilier indépendant : tout sur les avantages et les inconvénients


Agent immobilier indépendant

Le métier d’agent immobilier possède plusieurs spécificités et compte une multitude de statuts. Ainsi, un agent immobilier peut travailler à son propre compte, en tant qu’indépendant. Son travail consiste à jouer le rôle d’intermédiaire entre un vendeur et l’acheteur d’un bien. Ce métier, bien que profitable, présente quelques inconvénients. Voici tout ce que vous devez savoir sur les avantages et les inconvénients du métier d’agent immobilier indépendant.

En quoi consiste le métier d’agent immobilier indépendant ?

Un agent immobilier indépendant est un spécialiste des ventes et achats immobiliers. Il est le principal interlocuteur des différentes parties qui interagissent lors d’une vente. Les missions de l’agent immobilier envers ses clients sont multiples :

  • Estimation des biens ;
  • La signature des mandats ;
  • Les visites ;
  • La publication d’annonces immobilière sur des sites internet ;
  • L’implication dans les négociations financières ;

Un agent immobilier indépendant professionnel doit nécessairement être immatriculé au RSAC (Registre Spécial des Agents Commerciaux). Ce secteur comporte plusieurs sous-structures en indépendant. En général, l’agent immobilier indépendant est perçu comme un agent commercial en raison de la nature de son travail.

Ce professionnel peut également assurer la fonction de négociateur immobilier indépendant ou travailler comme auto-entrepreneur. A l’inverse d’une agence immobilière traditionnelle, un agent immobilier indépendant peut travailler depuis son domicile. Sa rémunération est déterminée sur la base de ses différentes transactions.

Quels sont les avantages du métier d’agent immobilier indépendant ?

Le métier d’agent immobilier indépendant offre plusieurs avantages aux professionnels de ce secteur.

L’indépendance

Le principal atout du statut d’agent immobilier indépendant est qu’il permet de gagner en indépendance. Grâce à ce métier, le professionnel est autonome et peut s’organiser en fonction de sa disponibilité. Par conséquent, il assure lui-même la gestion de son planning de travail et organise son agenda de visites. Par ailleurs, dans ce domaine, il n’existe aucune hiérarchie. Il n’y a donc pas de rapport de subordination ni avec les clients, ni avec les agences immobilières.

L’impact du réseau immobilier

La force du réseau immobilier représente également un véritable avantage pour les acteurs de ce secteur. Cela permet aux agents immobiliers de partager leurs annonces sur les plus grosses plateformes d’annonces en se servant d’outils performants à l’instar des outils d’estimation en ligne. Toutefois, il est capital pour les professionnels de prêter une attention particulière sur le choix du réseau immobilier.

En effet, il n’y a que très peu de réseaux qui bénéficient d’une bonne réputation en France. Pour ainsi profiter idéalement des avantages de ce métier, il est important de procéder à une comparaison des réseaux.

La maîtrise du salaire

Un agent immobilier indépendant possède un contrôle parfait sur sa rémunération. En effet, son salaire dépend du taux de transactions immobilières qu’il réalise lors de l’exercice de son activité.

Rappelons d’un mandataire ou un agent commercial a la possibilité de toucher de 70 à 99 % des honoraires d’agence. Par contre, ce pourcentage n’est que de 40 à 45 % lorsque le professionnel est salarié.

La proximité avec la clientèle

Avec le métier d’agent immobilier indépendant, les professionnels sont directement en contact avec les clients. Ils peuvent également bénéficier d’un large portefeuille de clients. De plus, la proximité avec le client facilite la finalisation des diverses transactions.

Quels sont les inconvénients du métier d’agent immobilier indépendant ?

En dépit de ses multiples avantages, le métier d’agent immobilier indépendant présente quelques inconvénients.

La complexité des statuts

Il existe une panoplie de statuts juridiques pour devenir agent immobilier indépendant :

  • Agent commercial ;
  • Portage salarial ;
  • Auto-entrepreneur.

Pour cela, il est généralement recommandé de se rapprocher d’un spécialiste du secteur afin de mener à bien toutes les démarches juridiques nécessaires à l’exercice de ce métier.

Une autonomie de travail relative

La parfaite autonomie de l’agent indépendant se rapporte généralement à une illusion. Il faut dire qu’avec le statut de négociateur immobilier, un agent indépendant sera toujours amené à contracter avec des agences immobilières. Finalement, il n’est pas aussi indépendant qu’on voudrait bien le croire.

Un chiffre d’affaires limité

Avec le statut d’auto-entrepreneur ou de micro-entrepreneur, le chiffre d’affaires de l’agent indépendant est limité à des plafonds. En 2018, le seuil a doublé et est passé à 66 400 euros. Lorsque ce seuil est dépassé, l’auto-entrepreneur a le devoir de modifier son statut juridique. Cette condition contraint alors les bons négociateurs immobiliers à changer de statut juridique.

Ce qui implique un versement plus important d’impôts. Par ailleurs, un agent immobilier indépendant doit assurer lui-même la gestion de sa comptabilité et avoir de solides connaissances juridiques. Ce qui peut s’avérer très pénible sur la durée.

Quelles sont les formalités à remplir pour devenir agent immobilier indépendant ?

Pour devenir agent immobilier indépendant, vous devez avant tout choisir le statut de votre entreprise. Ensuite, il faudra procéder comme suit :

  • Rédiger les statuts ;
  • Publier un avis dans un journal d’annonces légales ;
  • Envoyer le dossier pour l’immatriculation ;
  • Demander la carte professionnelle d’agent immobilier ;
  • Obtenir une garantie financière ;
  • Souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle.

Cette dernière étape vous permet de couvrir les éventuels dommages corporels, les dégâts matériels et les risques financiers en rapport avec le travail.